Atelier d'éthique
L'atelier

En bref

La migration est partout. Elle bouscule nos habitudes et nos repères. Outre ses défis logistiques, la migration nous met face à nos propres valeurs: liberté, égalité, tolérance, solidarité, protection de la communauté, sécurité, Etat social. A l’heure où les fronts politiques se durcissent en Suisse et en Europe, une approche axée sur les questions éthiques permet de revenir à nos valeurs et convictions les plus profondes et d’interroger leur mise en œuvre.

Le projet «Atelier d’éthique» veut créer un espace de réflexions et de débats sur l’éthique de l’immigration en Suisse. Notre atelier parcourt la Suisse romande, puis la Suisse alémanique et le Tessin. Il s’arrête pour quelques jours dans une ville et invite toutes les personnes et organisations intéressées à venir participer à une séance de débats et discussions.

A la manière d’une caravane d’idées et de questionnements, ce nouvel espace citoyen réalise un tour de Suisse à travers 8 étapes. Dans chacune des régions, l’atelier ira à la rencontre de trois publics cibles: les citoyens de demain (jeunes en formation de 16 à 18 ans), les communautés de migrants et les associations de la société civile travaillant sur le sujet de la migration et les partis politiques locaux et régionaux.

Loin de promouvoir «la» bonne solution éthique, ce projet d'utilité publique vise à stimuler le débat et la conscience citoyenne. Cette éthique citoyenne n'a pas de couleur politique: elle vise à créer une plateforme de débats ouverte à tous. Le projet est soutenu par la Commission fédérale pour les migrations, la loterie romande et de nombreuses fondations.

Le projet est organisé par l’association «Ethique et Cité». Créée en 2014, l’association à but non lucratif vise à promouvoir la pratique de l'éthique en société afin de mettre à disposition du grand public des ressources pour appréhender les grands défis de notre époque.


Participation à l’atelier

La visite de l’atelier est conçue comme la participation à une série de mini-débats traitant des questions essentielles de l’immigration. Placés sous la modération d’une personne formée à la philosophie, ces mini-débats ont lieu dans une «agora» symbolisant le lieu du débat et construite spécialement pour l’atelier. Chacun se retrouve ainsi participant à une conversation éthique qui va permettre de faire apparaître les enjeux et les défis en lien avec nos valeurs. Aucune connaissance spécifique d’éthique n’est requise pour participer à la discussion.
L’atelier vous ouvre gratuitement ses portes pour une visite d’environ 2 heures.


Thématique

L’atelier traite principalement de quatre thématiques liées aux réalités migratoires:

  • l’asile et le statut de réfugié

Qui devrait être reconnu comme réfugié? Où commence et où s’arrête la responsabilité de la Suisse et de ses habitants?

  • le regroupement familial

La famille est en valeur centrale pour la Suisse et ses habitants. Comment la mettre en œuvre en matière migratoire?

  • la migration «professionnelle»

L’immigration dite «économique» est l’un des sujets les plus actuels et ses enjeux éthiques sont loin d’être clarifiés. Comment aborder l’immigration «choisie»? La Suisse peut-elle choisir qui bon lui semble?

  • le vivre-ensemble

Quels principes pour une société profondément diverse? Comment organiser la vie en commun? Que devrait-on attendre des membres?


Objectifs

L’atelier d’éthique poursuit trois objectifs principaux.


Premièrement, il veut créer un nouvel espace de réflexions et de débats sur les dimensions éthiques de nos choix migratoires. Ce nouvel espace est d’envergure à la fois nationale et régionale. Deuxièmement, il veut offrir de nouvelles opportunités de participation citoyenne au sujet des défis migratoires. A ce titre, l’entier du projet repose sur le concept de «citoyenneté» développé par la Commission fédérale pour les migrations. Troisièmement, il veut porter les résultats des recherches scientifiques en éthique appliquée vers le grand public et les décideurs politiques afin de stimuler un dialogue entre la science et la cité.